Correspondance des couleurs garantie à 100 %

La couleur de l’apprêt affecte-t-elle la teinte de la peinture auto ?

par Krystyna Niewiadomska /

La peinture automobile est un art et une chimie étonnamment complexe, bien plus que de simplement mélanger des couleurs dans un seau pour les pulvériser sur une voiture. Cela pourrait se résumer à une technique de superposition de nombreuses couches de peinture et à une bonne chimie des couleurs. Tout en dessous se trouve l’apprêt, la première couche qui se trouve entre la couleur lumineuse au-dessus et la carrosserie en dessous.

Appliquer correctement cet apprêt est l’une des étapes les plus importantes lorsque l’on peint une voiture. Plus encore, c’est la base de tout travail de peinture. Bâcler la couche d’apprêt est la recette idéale pour complètement rater les couches appliquées par-dessus. L’importance de l’apprêt nous pousse à nous demander si sa couleur peut affecter ou non la teinte et les nuances de la peinture déposée au-dessus.

Qu’est-ce qu’un apprêt, et à quoi cela sert-il ?

Avant d’aller plus loin et d’observer les effets de l’apprêt sur la peinture, nous allons tout d’abord tenter de mieux comprendre ce qu’est un apprêt et son utilité. Comme dit plus haut, l’apprêt est la première couche à être appliquée, laquelle se trouve entre les couches ultérieures de peinture déposées au-dessus et la carrosserie de la voiture en dessous. L’apprêt est essentiel pour plusieurs raisons :

  • L’apprêt est capable de niveler. La surface de la carrosserie peut présenter des défauts ou des imperfections qui l’empêchent d’être totalement lisse. Utiliser un apprêt peut alors lisser cette surface en comblant tous les espaces, garantissant ainsi un meilleur résultat final ;
  • Il fonctionne en outre comme une couche de protection pour la carrosserie sous-jacente dans le cas où les couches de peinture supérieures sont endommagées. L’apprêt protège la carrosserie de votre voiture de la rouille, des changements de température, des rayures, des éclats, d’une exposition excessive aux rayons ultraviolets, etc. ;
  • Mettre un apprêt permet d’appliquer plus facilement la peinture. Pour être plus précis, une couche d’apprêt en dessous facilite l’adhésion de la peinture déposée ultérieurement sur la voiture. De plus, cela permet de pouvoir utiliser plus efficacement plus de couleurs et de types de peinture. 

Comment l’apprêt fonctionne-t-il avec les autres couches de peinture ?

Maintenant que nous savons ce qu’est un apprêt, nous pouvons aborder plus en détail comment fonctionne l’ensemble. L’apprêt, c’est-à-dire la première couche, est ensuite suivi de la « couche de base ». La couche de base est ce qui détermine la couleur principale de la peinture de votre voiture, ainsi que ses nuances et ses effets supplémentaires. Peu importe qu’il s’agisse d’une finition brillante, métallisée ou nacrée, la couche de base est ce qui détermine l’aspect et la couleur de votre voiture.

Si vous choisissez d’appliquer une finition tri-couche, nous trouverions alors à ce moment la « couche intermédiaire ». Il s’agit d’une fine couche supplémentaire qui donne à la finition tri-couche de votre voiture sa profondeur et sa richesse. Enfin, nous trouvons au-dessus le vernis. Le vernis est une couche transparente et brillante, pour ainsi dire la finition de votre peinture protégeant les couches sous-jacentes et conférant à votre voiture des reflets lumineux.

Nous avons donc l’apprêt tout en dessous, puis la couche de base déterminant le coloris de votre voiture, une couche intermédiaire optionnelle dans le cas d’une finition tri-couche pour conférer à votre voiture plus de caractère, et enfin le vernis transparent, c’est-à-dire la finition offrant à votre voiture sa brillance et une meilleure protection. Nous pouvons désormais nous attaquer au vif du sujet et aborder les différentes couleurs d’apprêt disponibles et leurs effets.

Combien existe-t-il de couleurs d’apprêt ?

Il existe principalement quatre couleurs d’apprêt : noir, gris, blanc et rouge. L’une ou l’autre peut-elle avoir un effet sur la teinte de la peinture déposée au-dessus ? En un mot, oui. Il faut toutefois garder à l’esprit que même si vous choisissez une couleur d’apprêt foncièrement différente de la couleur de la couche de base (et éventuellement de la couche intermédiaire), cela peut toujours être rectifié. 

Imaginons que vous avez choisi un apprêt noir pour votre voiture jaune. Bien que cette noirceur sous-jacente rende votre jaune plus foncé que vous ne le souhaitiez, il est toujours possible d’appliquer des couches supplémentaires de jaune pour éclaircir et réajuster la teinte désirée. Cependant, appliquer plus de couches au-dessus signifie plus de travail et une complexité accrue, ce qui mène fondamentalement à un travail global plus coûteux.

Ce sont des coûts supplémentaires qui pourraient être évités en choisissant une couleur d’apprêt plus adaptée qui soit plus ou moins en phase avec la couleur de la couche de base. Voici quelques exemples pour associer convenablement les couleurs de l’apprêt de la couche de base.

Apprêt noir – Convient si vous désirez peindre votre voiture en noir ou dans une couleur très foncée. Il est dans ce cas plus facile d’utiliser un apprêt noir car la teinte foncée de peinture qui vous désirez (par exemple un bleu-noir très foncé) nécessitera moins de couches pour obtenir la finition désirée. Un apprêt noir rendra en outre la peinture de votre voiture plus profonde et plus intense. 

Apprêt gris – C’est la couleur d’apprêt la plus commune utilisée sur la plupart des voitures lorsqu’elles sont peintes, étant la couleur la plus neutre. Cela signifie qu’elle n’aura que peu d’effets sur la teinte de la couleur désirée, et se trouve être également très adaptée aux peintures métallisées. Un apprêt gris peut par conséquent être associé à pratiquement n’importe quelle couleur, bien qu’il a tendance à atténuer et estomper très légèrement cette dernière.

Apprêt blanc – Couleur également commune, l’apprêt blanc est capable de redonner l’éclat et la brillance qu’un apprêt gris atténuerait en temps normal. C’est là aussi un choix relativement neutre qui peut s’accommoder de nombreuses couleurs différentes. L’apprêt blanc est cependant plus adapté aux couleurs claires, que celui-ci fait ressortir.

Apprêt rouge – Il est surtout utilisé pour dissimuler les imperfections de la carrosserie. L’apprêt rouge est par exemple particulièrement adapté pour recouvrir les éraflures et les renfoncements. Il possède surtout de très bonnes propriétés antirouilles, donc l’utiliser sur les parties les plus exposées de la carrosserie est un excellent choix pour les protéger contre la corrosion. L’apprêt rouge n’aura pas énormément de répercussions sur la teinte finale de la couleur de la peinture, bien qu’elle puisse apparaître légèrement plus foncée.

La couleur de l’apprêt peut avoir des répercussions…

À la question « La couleur de l’apprêt affecte-t-elle la teinte de la peinture de ma voiture ? », la réponse est « Oui ». Certains pourraient rétorquer que cela importe peu au final puisque l’on peut simplement peindre par-dessus avec la couche de base. Mais un apprêt mal assorti aux couches de peintures ultérieures nécessiterait d’appliquer plus de couches afin d’obtenir la nuance de couleur que vous recherchez.

Finalement, ce n’est qu’une question de temps, d’efforts et d’argent que vous êtes globalement prêt à dépenser pour équilibrer la couleur de l’apprêt avec celle de la peinture. À moins, bien sûr, que l’association de couleurs ne soit intentionnelle afin de donner à votre voiture la finition souhaitée. Mais maintenant que vous êtes au courant, cela vaut peut-être la peine d’y réfléchir à deux fois avant de mettre un apprêt noir sur votre future voiture blanche.

 

Utiliser le code 15%sale pour
15% Sur votre commande