Correspondance des couleurs garantie à 100 %

10 conseils à ne pas oublier pour l’entretien de l’intérieur et de l’extérieur de votre voiture

par Monika Studnicka /

La pandémie a complètement bouleversé notre quotidien. À tel point, que la base même de notre routine de tous les jours a pu s’en retrouver déréglée. Votre voiture, par exemple, a peut-être été la première à en faire les frais : plusieurs mois consécutifs de confinement et de quarantaine ont laissé nos voitures adorées dormir au garage. Néanmoins, la prudence voudrait que l’on continue à en prendre bien soin. Après tout, ce n’est pas parce qu’elle reste immobile que votre voiture ne mérite pas l’amour dont elle a tant besoin.

Il est donc important de faire bien attention à chacun des besoins de notre voiture, tout comme les humains avec la nourriture, l’eau, l’hygiène et le sport. Maintenant que les confinements disparaissent peu à peu, voici quelques conseils d’entretien pour votre voiture que vous auriez pu négliger, à l’intérieur comme à l’extérieur. Avant de vous lancer dans un long road trip, assurez-vous d’abord de bien cocher toutes les cases qui suivent.

 

1. Offrez un bon lavage à votre voiture

Rien de tel que de laisser votre voiture immobile pendant un certain temps pour laisser la poussière, la saleté et la crasse attaquer votre carrosserie, d’autant plus après l’hiver où la boue et le sel ont des effets néfastes sur l’extérieur de votre voiture : ne pas s’en occuper, même pendant seulement quelques jours, peut laisser une vilaine marque sur votre peinture. Même l’eau de pluie peut accumuler les polluants se trouvant dans l’air.

Un lavage redonnera un petit coup de jeune à votre voiture. Le mieux serait d’avoir un nettoyeur haute pression ainsi qu’un shampoing spécial auto, mais même un seau, de l’eau, du savon et une éponge feraient l’affaire. Le plus important ici est votre minutie. N’oubliez de laver aucun recoin ou fente, de même que ces petits espaces entre les panneaux de la carrosserie. Ceci fait, ayez un chiffon en microfibre à portée de main, plutôt qu’une simple serviette, pour essuyer et sécher.

2. Attention au dessous de caisse

Bien que l’extérieur est ce sur quoi vous devriez le plus vous concentrer, il est crucial d’accorder à chaque surface une bonne dose de nettoyage. Vous vous rappelez de ces recoins et fentes que nous venons tout juste d’évoquer ? Les passages de roue en sont un bon exemple : c’est là que s’accumule quantité de boue et de saleté lorsque vous roulez. Outre cela, soyez attentif aux zones situées autour et sous la calandre, la jupe avant, le pot d’échappement ou le diffuseur arrière.

Des débris peuvent s’accumuler petit à petit. Par exemple, l’espace vide sous vos essuie-glaces peut se remplir de feuilles mortes et de branches. Conduire en automne peut amener les feuilles à s’accumuler autour de la calandre. Celles-ci pourraient même se coincer dans vos freins ou dans des endroits difficiles d’accès tels que le pot d’échappement. Cela pourrait se révéler dangereux puisque cela affecte certaines fonctions de votre voiture comme le système de refroidissement. Rappelez-vous de cette GT-R qui a pris feu.

3. N’oubliez pas de sécher correctement votre voiture

Puisque l’on parle de lavage, vous rappelez-vous de l’adage qui dit de ne jamais essuyer et enlever quoi que ce soit lorsque votre voiture est totalement sèche ? Si jamais vous trouvez un peu de saleté sur votre peinture, pensez à toujours passer de l’eau et du savon dessus au préalable : si vous essayez de l’enlever en utilisant seulement vos doigts, vous ne ferez que frotter les particules abrasives sur votre peinture.

Il est ensuite également nécessaire de comprendre comment sécher votre voiture. Une fois que vous avez fini de la laver, essuyez-la avec un chiffon en microfibre. Ses minuscules fibres devraient vous aider à enlever la moindre petite saleté. Évitez autant que possible de laisser votre voiture sécher à l’air libre. Il y aura toujours quelques particules résiduelles dans l’eau : une fois que celle-ci s’évapore, les polluants se déposent sur votre carrosserie. Au fil du temps, ils pourraient commencer à ronger la peinture de votre voiture. 

4. Nettoyez les roues

Les roues sont le plus souvent négligées lors du lavage. Munissez-vous donc d’un chiffon et d’un produit nettoyant spécialisé. Les roues peuvent se salir et s’user à tout moment, et ce à cause de l’eau, de la poussière, de la boue ou de tout autre chose dans laquelle vous roulez. Il peut également s’agir de poussière de frein : le freinage libère naturellement de fines particules de fer et autres métaux provenant de la friction des plaquettes de frein.

C’est quelque chose de normal, mais les résidus de poussière de frein peuvent avoir des conséquences épouvantables sur vos roues. Dans ce cas, un produit nettoyant concentré pour roues peut être utile. D’ordinaire, la poussière de frein n’est pas soluble dans l’eau et peut rester obstinément accrochée à vos roues, et ce même en procédant à des lavages réguliers. Un nettoyant pour roues aide à dissoudre cette poussière et donc à l’éliminer de vous roues sans effet abrasif ni corrosif. 

5. Nettoyez votre pare-brise (et vos phares)

Lancer un seau d’eau savonneuse sur votre pare-brise puis l’essuyer suffit à le nettoyer. Mais si vous passiez au niveau supérieur ? Il existe de nombreux produits nettoyants pour vitres aux propriétés hydrophobes. Cela n’a l’air de rien, mais empêcher les gouttes de se former sur votre pare-brise est un atout non négligeable pour la visibilité. Ces produits évitent les éblouissements intenses, et les composés chimiques de leur formule peuvent petit à petit remettre en état vos balais d’essuie-glaces.

Et tant que vous y êtes, il serait utile de prendre le temps de nettoyer vos phares. Ceux-ci peuvent jaunir et devenir troubles au fil du temps, ce qui peut se révéler dangereux. S’ils ne sont pas trop mal en point, un abrasif tel que du dentifrice peut faire l’affaire.

6. Retouchez la peinture de votre voiture

Bien que la peinture de finition des véhicules modernes soit hautement complexe, elle n’en est pas moins vulnérable aux fragments, au sable, aux gravillons et aux innombrables autres petits objets projetés lorsque vous roulez. C’est pourquoi les éclats et dommages sur la peinture sont des thèmes récurrents chez de nombreux propriétaires de véhicule. Sans oublier les personnes éraflant et égratignant votre carrosserie bien aimée avec leur caddie ou leur portière.

En temps normal, cela demanderait un travail de peinture spécialisé, voire de repeindre intégralement le véhicule, ce qui se révélerait dans tous les cas à la fois très cher et chronophage. Cependant, de plus en plus de kits de bricolage pour particuliers proposent des solutions de réparation qui sont aujourd’hui de très bonne qualité. Les solutions que vous pouvez trouver sur Chipex utilisent par exemple des codes couleurs afin qu’elles correspondent parfaitement à votre véhicule. Une retouche de peinture rapide offrira une deuxième jeunesse à votre voiture.

7. Passez un bon coup d’aspirateur à l’intérieur

Vous seriez surpris du nombre de personnes qui ne nettoient pas l’intérieur de leur voiture, et ce en dépit du temps qu’elles passent dedans. Des dépôts de saleté et de sable provenant de vos chaussures peuvent s’incruster dans vos tapis, sans oublier tous les déchets que vous n’avez pas jetés : mouchoirs, tickets de parking, gobelets, sachets, etc.

Votre voiture n’est pas une décharge, alors pourquoi la traiter de la sorte ? Ayez toujours un aspirateur à portée de main pour nettoyer vos tapis de sol, mais procédez du haut vers le bas. Vous pouvez par exemple vous contenter de passer l’aspirateur sur le pavillon de l’habitacle pour en retirer tous les poils et cheveux qui y sont accrochés. Les sièges aussi sont recouverts de poils, cheveux, peaux mortes et poussière. Remarquez qu’il y a de nombreuses zones difficiles d’accès, telles que les espaces béants se trouvant entre et sous les sièges.

8. Nettoyez tout

Maintenant que nous sommes dans l’habitacle, c’est le moment idéal pour tout nettoyer avec des lingettes désinfectantes. Un bon produit nettoyant pour intérieur et un chiffon seraient même encore mieux. De nombreuses zones de l’habitacle pourraient abriter tout un écosystème de bactéries non seulement à cause de la poussière et de la saleté qui s’y trouvent, mais aussi par exemple à cause de la salive qui s’y dépose chaque fois que vous discutez au volant.

Il peut également s’agir de la sueur dues aux chaudes journées d’été. Les zones les plus importantes et à nettoyer en priorité sous celles que vous touchez le plus : il s’agit par exemple du volant, du tableau de bord, de la console centrale, du levier de vitesse, du frein à main, des panneaux de porte, des vitres et de tous les boutons. En ce qui concerne les petits agglomérats de poussière récalcitrants, une petite brosse peut se révéler utile.

9. Remettez vos sièges en état 

Toujours sur le thème des dépôts désagréables, la crasse est par exemple une chose particulièrement dégoûtante. Souvent, celle-ci apparaît là où notre corps s’appuie pendant de longs moments, des zones telles que les appui-têtes, les sièges, les coussins lombaires ou les accoudoirs, lesquels deviendront collants au fil du temps. Heureusement, il existe des solutions de nettoyage pour vous aider à résoudre ce problème.

Vous devriez cependant garder à l’esprit le matériau à partir duquel vos sièges sont fabriqués. Apportez un soin tout particulier aux sièges en cuir et à la garniture intérieure : vous ne pouvez pas n’utiliser qu’un simple liquide vaisselle et une éponge. Certains produits de nettoyage pour intérieur sont parfois même efficaces sur différents matériaux allant des sièges en cuir ou en vinyle, en passant par les éléments de garniture en caoutchouc ou en plastique.

10. Désodorisez l’habitacle

Autre aspect de la routine esthétique de maintenance que nous avons tendance à oublier, outre la vue et le toucher : l’odorat. Avec le temps, l’habitacle de votre voiture peut commencer à sentir le moisi et le renfermé, les différentes odeurs se combinant en une seule. Peut-être que vous êtes du genre à déposer vos courses et produits frais sur les sièges passagers, ou peut-être que vous avez des animaux de compagnie. Sans oublier les personnes malades en voiture qui salissent tout.

Laisser les vitres de la voiture ouvertes n’est pas suffisant pour évacuer la plus grande partie des odeurs. C’est pourquoi il existe sur le marché des neutralisateurs d’odeurs aux formules spéciales. Surtout, ceux-ci ne se contentent pas seulement de masquer les odeurs : à base de produits chimiques non toxiques et sans risques, ils peuvent dégrader les matières organiques qui sont à l’origine des odeurs désagréables.

Utiliser le code 15%sale pour
15% Sur votre commande